How Your Attention Helps Children Play Together

English

from the hand in hand blog(1)

by Chloe Saint Guilhem

pin-help-children-playMy twin boys and I had gone away for a couple of days together with a friend and her son, plus two close relatives.

I'm not sure where the difficulties came from, but at the start of the trip our children couldn’t play together more than two minutes without it becoming tense. It seemed there was always some shouting or kicking, or trying to scare each other.

I thought that some Special Time might help the children play together, and I asked my father to take care of one of his grandsons while I spent time playing with the other without being interrupted.

But when our time began, my friend’s son approached either my father, one of my sons, or me, and I soon realized that we would not be able to prevent him from interrupting us.

Making Space for Play

I shared the concept of Special Time with my friend and told her that I needed some time one-on-one with my sons. She came from the kitchen with her mom to take care of her son, who, as a result received his first half an hour of “almost Special Time!”

Once organized, I found it relaxing and enjoyable to be able to grant all my attention to one of my sons one after the other. There's a real happiness for me to be close and to follow his play as his creativity and his imagination takes over.

At three and a half years old, special-time-helps-playmy boys really appreciate these times, which they call “five minutes,” because often this is how long our sessions are. At the end of his Special Time that day, one of my boys said, beaming, “That was a long five minutes, especially with Grandpa!”

Positive Play

I may have been the only adult to notice, but after this time of attention the three children were able to play together around a coffee table well for a good fifteen minutes. A few times I even saw obvious acts of cooperation when one of them happily agreed to lend a toy of his, or when another one shared his game.

While there were moments of disconnection later, and some times where one of the boys had bigger tensions to offload, it was easy to see the boy's added contentment after Special Time.

And I got my own Special Time too – enjoying very much the fifteen minutes where I could talk uninterrupted with my friend!

Why it Works:

Children are born with a need to feel connected to adults around them, most obviously their parents. One-on-one time builds this connection, and as the adult watches and interacts as the child takes the lead, children's confidence and contentment grows.

From the Hand in Hand Toolbox:

Read more about the transforming power of Special Time in Using Special Time To Explore Things That Are Normally Off Limits and then get a free video guide and checklist to print and keep.

Find out more about how Hand in Hand's Five Listening Tools  can take you to calmer more confident parenting in 5 Revolutionary Ideas That Make Parenting Less Stressful

Chloe is a Certified Hand in Hand Instructor, psychologist and psychotherapist based in France and is mum to preschool-aged twin boys.

Connect with her at chloe@handinhandparenting.org

 

 

Read it in French:

Le Temps Particulier pour aider plusieurs enfants à jouer ensemble 

Nous étions partis plusieurs jours avec une amie et son fils, moi et mes deux enfants, ainsi que deux de nos parents qui se connaissent et s’apprécient. Mon amie n’est pas sensibilisée aux outils d’écoute, mais il est certain que sans en avoir connaissance, elle fait vraiment de son mieux pour montrer de la patience envers son fils et répondre à ses demandes. Il est difficile de dire que cela venait de l’un ou l’autre d’entre eux, mais nos enfants n’arrivaient pas à jouer ensemble plus de deux minutes sans que cela s’envenime, que l’un joue à faire peur à l’autre, et que l’autre réponde en criant ou en donnant un coup de pied!

Depuis la veille j’avais pensé que ce serait une bonne idée, de m’organiser de façon à offrir un Temps Particulier de quinze minutes aux moins, à chacun de mes enfants. J’ai effectivement fait la demande à mon père de s’occuper à tour de rôle de l’un de ses petits-fils, de façons à pouvoir jouer avec l’autre mom-and-boy-special-timesans être interrompus. Quand le temps a commencé, le fils de mon amie s’est approché soit de mon père et l’un de mes fils, soit de moi avec l’autre et j’ai bien vu que mon père n’allait pas pouvoir l’empêcher de nous interrompre. J’ai donc exprimé mon besoin à mon amie qui se trouvait dans la cuisine avec sa mère et elle est venue elle-même s’occuper de son fils (qui du coup a reçu une demi heure de « presque » Temps Particulier!) Cela paraît si simple, mais quelle joie et quelle détente pour moi une fois organisée, de pouvoir accorder toute mon attention à un de mes fils à la fois. Quel bonheur d’être proche et de suivre son jeu, là où sa créativité et son imagination l’emmènent, sans risquer d’être interrompus! A trois ans et demi, mes garçons apprécient vraiment ces Temps Particuliers qu’ils appellent des « cinq minutes », parce que souvent, c’est le temps qu’ils durent. A la fin de son Temps Particulier ce jour là, l’un d’entre eux a d’ailleurs dit tout content : « Ca c’était un long cinq minutes !» – surtout avec son papi…

Après ce temps d’attention accordé à nos enfants, j’étais peut être la seule adulte à vraiment le remarquer, mais les trois enfants ont pu jouer ensemble ou à côté les uns des autres pendant quinze bonnes minutes. J’ai même observé quelques signes de coopération lorsque l’un acceptait volontiers de prêter le jouet qu’il avait apporté, ou qu’un autre acceptait de partager son jeu. En outre, ils ont tous les trois été capables de rester jouer calmement tout ce temps autour d’une table basse, tout en montrant de la concentration dans l’activité qu’ils avaient choisie. Bon, honnêtement, je ne vais pas dire que cela a duré l’après-midi entière car ils avaient certainement besoin de plus de connexion ou de décharger quelques tensions plus profondes, mais je considère qu’il y a eu un réelle amélioration dans la capacité des enfants à jouer entre eux, après ce Temps Particulier – ce qui n’était pas nécessairement le cas, même après avoir passé du temps, mais à jouer avec tous les trois ensemble. Et pour ma part, j’ai savouré ces quinze minutes, à pouvoir discuter tranquillement avec mon amie, et sans être interrompues nous aussi!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Elle Kwan Elle Kwan

related articles

let's get started!What to do When Toddlers BiteWhen Your Toddler Hits You: A New PerspectiveSetting Limits with Young Children