Les pères sont des parents de première importance

Les pères sont des parents de première importance

Un article traduit de l'anglais par Chloé Saint Guilhem, formatrice certifiée Hand in Hand

Les enfants aiment leurs papas ! père-enfantsTes enfants adorent entendre ta voix, te voir passer la porte, s'asseoir à côté de toi à table et jouer avec toi aussi longtemps que tu peux jouer.

Un père que je connais m'a raconté que son enfant de quinze mois était monté sur son lit et celui de sa femme à six heures du matin, qu'il avait rampé, l'avait regardé dans les yeux et lui avait doucement mis un doigt dans la narine ! Tes enfants veulent être en contact avec toi – tout toi !

Les papas ne sont cependant pas épargnés. La pression exercée sur eux pour qu'ils gagnent leur vie s'accompagne souvent d'un sentiment de désespoir : ils ont l'impression que s'ils ne subviennent pas aux besoins de leur famille, il leur arrivera malheur.

Nous vivons dans une société où l'absence de filet de sécurité pour les familles se traduit par un sentiment de “vie ou de mort” autour de la question tu travail pour les pères. Et lorsque le travail est réalisé avec un fond d'anxiété, l'épuisement n'est pas loin derrière. Les longues heures de travail, l'inquiétude, les attentes élevées, un environnement de travail incertain et la menace de la pauvreté rendent plus difficile de profiter de nos enfants. Il est également difficile pour les pères de penser indépendamment à eux-mêmes en tant que pères et en tant qu'hommes. Qu'est-ce que je souhaite faire de ma vie ? Comment est-ce que je veux vivre ? Qu'est-ce qui est important pour moi ?

Écouter d'autres pères parler de l'éducation des enfants et de ce qui est important pour eux est un premier pas pour se libérer d'un lourd sentiment d'obligation. Avoir l'occasion de dire ce que tu espères le plus de ta relation avec tes enfants et ta partenaire peut te remonter le moral. Et le fait de voir à quel point les autres pères sont bons, à quel point ils luttent vaillamment pour donner le meilleur d'eux-mêmes et pour s'occuper de leurs enfants, permet aux pères d'être plus indulgents envers eux-mêmes.

Il est bon de se rappeler que les pères sont des parents de première importance. Les enfants veulent, ont besoin et aiment leurs papas. Certains enfants grandissent sans l'avantage d'un papa, et ils se débrouillent bien, mais tu dois savoir que, quelle que soit ta situation parentale, ton enfant te veut près de lui.

Les enfants donnent souvent l'impression qu'ils préfèrent leur maman et que, dans les moments difficiles, c'est elle qu'ils veulent voir caresser leur front, embrasser leur douleur ou écouter le récit de leur dure journée. Mais ce n'est généralement que le résultat de circonstances culturelles : La mère est plus souvent à proximité lorsque les choses vont mal, car dans notre culture, le père passe généralement plus de temps au travail.

Dans les familles où le père reste à la maison, les enfants gravitent autour de lui dans les moments difficiles, et c'est la mère qui doit être proactive pour ne pas se retrouver en marge de la famille sur le plan émotionnel.

Tu n'es pas obligé de rester à l'écart de la vie de tes enfants. Ce qui aide les enfants à devenir proches, ce sont des choses simples que n'importe quel papa peut faire, s'il a été mis au courant du secret.

Tes enfants aiment le jeu, surtout le jeu physique

Jeu-écoute père-filsTes enfants adoreront que tu te mettes par terre et que tu fasses une bataille d'oreillers, que vous luttiez ensemble, que tu sois leur cavalier ou que tu joues à cache-cache avec eux. Si tu fais attention à toujours perdre (peut-être pas de beaucoup, les enfants adorent une bonne compétition) et si tu fais attention à ne pas les submerger avec ta force dans le jeu, ils riront et trouveront toutes sortes de façons de  t'”attraper”. Plus ils riront, plus ils se sentiront proches de toi. La joie et la proximité se construisent grâce à de tels moments de jeu.

Tes enfants veulent que tu écoutes leurs sentiments, et non que tu les corriges

Lorsque les enfants ont joué à fond, ils se sentent suffisamment en sécurité pour laisser apparaître des émotions lourdes. C'est une occasion en or. Ils se mettront à pleurer pour un problème mineur : tu as dit que le jeu était terminé, qu'ils devaient mettre leur ceinture de sécurité ou n'aiment pas ce qui est servi au dîner. Ce dont tu dois te souvenir, afin de créer une proximité avec ton enfant, c'est qu'il veut que tu l'écoutes pendant qu'il pleure !

Papa qui écoute sa filleAime-le, touche-le doucement, dis peu de choses et respecte la limite que tu as fixée. Elle fera sortir ses sentiments douloureux et elle remarquera que tu lui as offert ton amour même si elle se sentait désespérée, en colère ou triste. C'est ce genre d'écoute qui aide les enfants à sentir que tu es toujours de leur côté. Ce type d'écoute permet de faire passer ta bienveillance au moment le plus crucial, lorsque ton enfant se sent en dessus-dessous et vulnérable. Tout ce que tu as à faire est de te montrer affectueux et patient. Ton enfant te montrera plus de proximité et de confiance lorsqu'il aura terminé ses pleurs ou sa crise de colère.

Tes enfants veulent que ta vie soit bonne

Travailler trop dur et n'avoir personne avec qui parler de ce qui t'importe t'éloignera de ton enfant. Ton enfant a plus besoin de ta présence que des choses que l'argent peut acheter. Il n'y a pas de mal à dire non à la pression d'acheter les choses que tes enfants veulent afin de passer plus de temps avec ta famille. Ils risquent de pleurer et de tempêter. Si tu lui offres votre amour, ton enfant reviendra à lui, se sentira plus proche de toi et cet insatiable “Je veux” se transformera en “Jouons” plus souvent.

Vas-y et fixe les limites qui te semblent raisonnables, des limites qui permettent à ta vie d'être bonne aussi.

Ta place est au centre de ta famille, proche et chaleureusement aimé. Et nous devons tous travailler ensemble pour faire en sorte que les pères gagnent plus de temps, plus de tranquillité d'esprit et plus de liens avec les autres parents, afin qu'ils puissent se détendre et profiter de la riche expérience que représente le fait d'élever des enfants.

Le livre The War Against Parents: What We Can Do for America’s Beleaguered Moms and Dads, de Sylvia Ann Hewlett et Cornel West, contient un excellent chapitre sur les difficultés rencontrées par les pères dans notre système économique actuel et sur ce qui peut être fait.

Share this post

Shopping Cart
Scroll to Top